Gala Dynastie : une grande célébration de l’excellence

Le Gala Dynastie présentait samedi soir sa 6e édition au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts. L’événement visant à célébrer des personnalités issues des communautés noires qui se démarquent dans les milieux des arts et de la culture faisait son retour en présentiel après avoir présenté une édition virtuelle l’an dernier.

Chaque début mars depuis sa création en 2017, le Gala Dynastie se déroule en clôture des festivités du Mois de l’histoire des Noirs. La Fondation Dynastie, organisme militant pour la diversité et l’inclusion dans les domaines des arts, de la culture et des médias au Québec présidé par Carla Beauvais est le moteur derrière ce fabuleux Gala.

L’un des nombreux looks fabuleux de la soirée

La soirée fut l’événement le plus festif et rassembleur auquel j’ai assisté depuis de nombreux mois. L’humoriste Preach a animé l’événement pour la quatrième fois avec toute l’aisance et le charisme qu’on lui connaît. Le communicateur hors pair a utilisé son humour habile à plusieurs reprises au cours de la soirée pour rappeler des messages importants entourant la cause de la diversité et de l’inclusion dans les médias, notamment pour réitérer au public que ce gala devrait être diffusé à la télévision et être plus visible dans les médias qu’il ne l’est actuellement.

Mention ici pour le look le plus adorable de la soirée

Au travers des multiples annonces des lauréats dans différentes catégories, présentées pour la plupart par des acteurs importants issus des communautés noires œuvrant dans les domaines des affaires, de la culture et de la politique, d’excellentes performances musicales ont enflammé la scène. Les talentueux Zach Zoya, Kelly Krow, Alan Prater, Lost et Djely Tapa ont offert certaines de leurs chansons à la foule festive et hyper réceptive. L’incroyable Yama Laurent a offert une version puissante de la pièce de James Brown This is a Man’s Man’s Man’s World en hommage au chanteur Karim Ouellet et à l’entrepreneur social et artiste Don Harley Fils-Aimé, tous deux tristement disparus récemment.

Le talentueux Malik Gervais Aubourg

Parmi les artistes récompensés lors du 6e Gala Dynastie, on compte notamment Anglesh Major, comédien de l’année pour sa performance exceptionnelle dans King Dave, la brillante Gayance qui a reçu le prix de révélation de l’année, Dominique Fils-Aimé, artiste musicale anglophone de l’année et Eva Kabuya, réalisatrice de l’année. Certains lauréats absents se sont aussi vus remis d’importants prix, dont Pierre Kwenders, artiste musical du monde de l’année et Kaytranada, artiste musical s’étant illustré à l’international. Le Prix Icône Dynastie a été décerné au comédien Frédéric Pierre pour l’ensemble de son œuvre et pour son implication dans plusieurs causes pour l’avancement du succès des artistes des communautés noires dans le domaine des arts et de la culture. Enfin, le Grand Prix Dynastie 2022 a été donné à Lamine Touré, créateur des festivals Nuits d’Afrique et Vues d’Afrique.

Gael Comtois et Frédéric Pierre

Le Gala Dynastie s’est illustré une fois de plus cette année comme un événement organisé de façon impeccable avec des performances musicales de grande qualité et une animation sans faute. Pour reprendre les mots de Preach et d’autres présentateurs qui ont répété ce message, il est primordial que ce gala reçoive la visibilité qu’il mérite dans les médias télévisuels et autres.

La liste des gagnants du Gala Dynastie dans le cadre de cette nouvelle édition, ici.

 

Gabrielle Deschamps

Laisser un commentaire