La célèbre comédie musicale Cats est de retour à Montréal

Mardi soir, je me suis rendue à la salle Wilfried Pelletier de la Place des Arts pour assister à la première de la comédie musicale Cats, qui devait être présentée en 2020 (mais qui a été repoussée pour les raisons que l’on connaît), et qui sera à l’affiche jusqu’au 13 mars 2022.

Aiden Pressel dans le rôle de Macavity – Crédit photo: Matthew Murphy

Cats nous revient avec de la nouveauté

Cats, le spectacle musical de tous les records qui a su captiver le public dans plus de 30 pays et 15 langues, est maintenant en tournée à travers l’Amérique du Nord. Le grand succès de Broadway revient avec une nouvelle conception sonore, une nouvelle mise en scène et de nouvelles chorégraphies.

C’est une occasion unique pour tous de découvrir ou redécouvrir cette comédie musicale adulée pour sa bande sonore à couper le souffle, comprenant l’une de ses chansons phares, Memory. Inspirée d’Old Possum’s Book of Practical Cats et autres poèmes de T. S. Eliot, cette adaptation musicale d’Andrew Lloyd Webber raconte l’histoire d’une tribu de félins réunis dans un dépotoir pour le bal annuel « Jellicle ». Au cours de ces festivités annuelles, l’un des chats les plus âgés désigne celui ou celle qui montera à un endroit appelé Heaviside Layer.

L’œuvre originale d’Andrew Lloyd Webber (The Phantom of the Opera, School of Rock, Sunset Boulevard), la nouvelle conception des décors et des costumes de John Napier (Les Misérables), la toute nouvelle conception de l’éclairage de Natasha Katz (Aladdin), la nouvelle conception sonore de Mick Potter, la nouvelle chorégraphie d’Andy Blankenbuehler (Hamilton) basée sur la chorégraphie originale de Gillian Lynne (Phantom) et la mise en scène de Trevor Nunn (Les Misérables) font de cette production un spectacle hors norme qui saura plaire à la nouvelle génération.

Tayler Harris dans le rôle de Grizabella – Crédit photo: Matthew Murphy

Qu’est-ce que j’en ai pensé?

C’était la première fois que je voyais la comédie musicale Cats, et je dois dire d’emblée que j’ai été subjuguée: basé sur une collection de poèmes fantaisistes, parfois repris mot pour mot, Cats n’a pas de véritable fil narratif et c’est inexplicablement charmant.

En effet, l’histoire est liée par un tas de chansons et numéros de danse qui présentent chacun des chats et en font des personnages attachants, voire drôles et touchants. L’interprétation de la chanson Memory que j’attendais avec impatience ne m’a pas déçue. Chanté par Grizabella (Tayler Harris), c’est l’une des seules chansons de Cats qui ne vient pas d’un des poèmes de T.S. Eliot et qui est sans doute, selon moi, la meilleure chanson de la soirée, ou du moins la plus mémorable. Pendant la chanson, Grizabella se souvient d’avoir été jeune et heureuse. C’est incroyablement triste et beau !

Cats a su utiliser ses neuf vies en réussissant son pari de renouveau haut la main, allez-y en grand nombre ça vaut le détour!

Pour plus d’informations, veuillez visiter CatsTheMusical.com

Cindy Dormoy

Laisser un commentaire