Design intérieur : Une proposition rafraîchissante signée Brigitte Saint-Aubin

Avec le retour graduel de l’offre culturelle en salle à Montréal, de pair avec l’assouplissement progressif des mesures sanitaires au Québec, la programmation du Théâtre Jean Duceppe continue à ravir les amateurs de théâtre en ce début de saison estivale. La première médiatique de Design intérieur présentée mercredi soir fut un événement rassembleur et rafraîchissant. Devant l’un des auditoires les plus nombreux aperçus depuis le retour des spectacles en salle à Montréal, la versatile et charismatique Brigitte Saint-Aubin a présenté avec brio cette proposition solo qui allie théâtre, poésie et musique originale.

Crédit photo : Le petit russe

L’artiste au talent surprenant interprète à elle seule tous les personnages de son oeuvre assez universelle et comique, mise en scène par Eric Jean. Dans Design intérieur, les bribes de l’histoire sont entrecoupées de chansons originales écrites, composées et interprétées par Brigitte Saint-Aubin elle-même. À l’âge de 45 ans, Brigitte décide d’entreprendre un retour au études en design intérieur au Cégep. Cherchant la sortie de secours de sa propre vie, elle se sent soudainement prise dans sa vie de mère, d’artiste et de fille au chevet de sa mère atteinte du cancer. À travers plusieurs réflexions pertinentes sur la remise en question de ses propres besoins et ambitions, l’éveil d’un désir de changement de carrière dans la quarantaine et la perspective de la mort qui se transforme et évolue, Brigitte Saint-Aubin aborde des sujets assez universels et pertinents avec beaucoup d’humour et de charisme.

 

Sa façon de se raconter de façon personnelle et naturelle permet à l’auditoire de s’identifier facilement au personnage et aux différents questionnements et embûches auxquels elle fait face tout au long de cette quête du bonheur et de la réalisation de soi. Le talent musical de Brigitte Saint-Aubin est indéniable et son jeu est juste et incarné. Pour ce qui est du volet musical de l’œuvre, l’artiste est accompagnée sur scène par 3 musiciens talentueux. Tout au long de l’oeuvre, on sent bien sa couleur bien à elle qui se distingue par son côté bon enfant, désinvolte et vulnérable. L’artiste multidisciplinaire se livre avec beaucoup d’humour et d’aisance dans cette proposition qui est l’une des rares à allier théâtre, poésie et musique originale.

Crédit photo : Le petit russe

La pièce est présentée au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts jusqu’au 20 juin seulement. Procurez-vous vos billets tout de suite pour vivre un moment de fraîcheur et d’humour.

 

Gabrielle Deschamps

Laisser un commentaire