La belle de Cadix de passage à la Maison des arts de Laval

La troupe de l’Opéra bouffe du Québec présente « La belle de Cadix » au Théâtre des Muses de la Maison des arts de Laval. Mis en scène par nul autre qu’Alain Zouvi, l’opérette de Francis Lopez nous transporte en Espagne, et le voyage est réussi!

Avec l’orchestre de l’OBQ, une trentaine de choristes et sept solistes sous la direction musicale de Simon Fournier, c’est un véritable dépaysement qu’on nous propose. Bien que la troupe n’ait pas présenté de spectacle devant le public depuis 2019 (la pandémie, vous voyez…), la première s’est déroulée avec brio, devant le regard amusé et enthousiaste du public. Le talent sur scène saute aux yeux, et on se permet de rire aux éclats plusieurs fois grâce aux beaux clins d’œil de Zouvi.

Crédit : Bonnallie Brodeur

Tous les artistes sont tellement accomplis, ont plusieurs flèches à leurs arcs et débordent d’adresse. Cette présentation se démarque d’autant plus qu’elle est accessible au grand public, étant une opérette en français, et ayant l’amour comme thème central. Bien que les sujets abordés soient parfois dramatiques (l’amour perdu, la jalousie, le mariage), ils sont enrobés de comique bien savoureux.

Si le public s’amusait devant tant de finesse, sachez que tous sur scène avaient l’air d’avoir autant de plaisir. C’est ce qui nous a le plus marqué, mon amoureux et moi. Après avoir vu plusieurs opéras, cette intimité avec les acteurs fut appréciée.

Crédit : Bonnallie Brodeur

Mais qui est la belle de Cadix?

Nous avons été ébahis par « La belle de Cadix » de la troupe de l’OBQ et cette histoire pleine de rebondissements. Voilà, l’histoire débute avec le célèbre et beau Carlos Medina, que toutes les femmes convoitent. Il se rend en Espagne, chez les gitans, pour tourner son dernier film. Il rencontre la belle, Maria Luisa, la superbe Charlotte Vigneault, qui est en peine : son amoureux joue de la guitare pour la production, et ne semble plus avoir d’intérêt que pour le film. Pour le rendre jaloux, elle accepte de jouer le rôle de l’amoureuse et épousera Carlos dans ledit film. S’ensuivent des imbroglios rigolos, alors qu’une romance naît également entre l’amie de Maria Luisa, interprétée par la pétillante Samira Tou et Manillon.

N’attendez pas un instant de plus, la belle de Cadix sera présentée encore les 28-29 et 30 octobre.

Billetterie : 450 667-2040 ou http://www.operabouffe.org

Laisser un commentaire