Ma première fois sur une terrasse depuis le début du confinement

Ma place était réservée depuis l’annonce du début du déconfinement : une table m’attendait le vendredi 28 mai, a 16h30. J’étais tellement excitée et mon amoureux aussi. La dernière fois que nous étions sortis lors du premier confinement en mars 2020, c’était à La Cage, pour célébrer mon anniversaire. Il était donc totalement normal que notre première fois sur une terrasse serait à ce même établissement !

En plus, avec la levée du couvre-feu, c’était une belle soirée en perspective. On allait prendre plusieurs drinks, déguster plusieurs entrées, bref, prendre notre temps… Faire durer le plaisir longtemps…

Tout était en place pour que l’on passe une soirée de rêve. Sans le savoir, la table qui nous avait été réservée était notre table habituelle l’été dernier. Notre serveuse, la magnifique Annie, était juste trop sympathique.

 » Vous êtes mes premiers clients, ça sera notre première fois! », avait-elle lancé quand on lui a dit qu’on était tellement nerveux d’être enfin sur une terrasse. Nos premières interactions entre Etres-humains depuis des lunes… Allais-je être à la hauteur, allais-je dire des niaiseries, plus savoir comment me comporter en public?

 

Mes inquiétudes étaient légitimes et fondées sur les quelques interactions sociales que j’avais eu par hasard depuis le début du confinement. Je me sens maladroite, et ne sais plus quoi dire après le « ça va bien? ». Je veux dire, sérieusement, on se dit quoi maintenant?

Il était 17h30 la première fois que j’ai pensé à mon domicile… C’était après le premier pichet de bière. On se demandait si on commençait par des tacos de homard et crevettes, ou des ailes de poulet. On a opté pour les tacos. Annie était joyeuse, super attentive et vraiment agréable. Ensuite, on a commandé un pichet de Long Island Iced Tea. Je veux dire, allez… c’était notre première sortie, rien de trop beau! C’est un jeune qui est venu nous l’apporter et encore une fois, c’était une personne aimable et adorable.

Sauf que quelque chose me dérangeait. Avant de commander les ailes de poulet, je me suis remise a penser a mon « chez-moi ». Cet endroit ou j’ai passé les derniers mois, espérant pouvoir y sortir bientôt…

Quand j’ai finalement avoué a mon amoureux que j’avais hâte de rentrer a la maison, il n’a pas été déçu, ni embêté. En fait, lui aussi avait hâte de rentrer. Nous avions rêvé de ce moment depuis si longtemps, et maintenant que c’était notre première fois sur une terrasse, on voulait s’en aller!

Après le stress du confinement, voici le stress du déconfinement! Non, mais…

beatrice-premiere-terrasse
Photo tirée du site Internet bloguedebeatrice.com

Je suppose que nous ne sommes pas les seuls à se sentir angoissés. Béatrice Bernard Poulin, autrice et blogueuse, a lancé sur Facebook récemment une invitation à réapprendre a socialiser. Je paraphrase, mais je trouve qu’elle a mis le doigt sur un nouveau malaise social. Comment fait-on pour retrouver nos habiletés sociales après avoir passé tout ce temps cloîtré chez-nous?

Sûrement qu’à force de se « pratiquer », on finira par retrouver nos anciennes aisances en public. J’ai été très contente de pouvoir retrouver le plaisir de flâner sur une terrasse. En fait, j’ai hâte d’y retourner, de refaire des sorties, de revoir mes amis. Sauf que maintenant je sais que je dois être patiente. Patiente envers moi-même, patiente envers les autres, patiente envers la société post-pandémie.

Et vous? Comment vivez-vous ce déconfinement? Avez-vous une angoisse sociale? Ou au contraire, vous êtes juste trop content(e) de pouvoir socialiser (enfin!)? N’hésitez pas à partager vos histoire de déconfinement avec nous!

 

(Photo de la UNE : Noah de Unsplash)

Aussi sur Passion MTL : Questions et réponses avec Nadia Tranchemontagne

Stéphanie Alcaraz Robinson

Laisser un commentaire